23ème BIS : 18 au 26 mars 2021 sur CinéCapsule.com

« En 1996, l’association étudiante Extérieur Nuit lance la première édition du Festival. Celui-ci met tous les ans à l’honneur l’art du court-métrage, un format parfois méconnu du grand public qui se caractérise pourtant par une grande liberté artistique et qui est souvent à l’origine de nombreuses révélations. »

L’année dernière, à la suite des mesures prises face à la situation sanitaire, c’est avec une immense tristesse que nous avons dû nous résoudre à annuler la 23 édition du Festival Européen du Court-Métrage de Bordeaux. Nous avions travaillé pendant des mois sur ce projet qui nous tenait tant à cœur et nous sommes donc plus impatients que jamais de mener à bien cette nouvelle édition. Cette année, face à l’évolution de la situation sanitaire, nous avons pris la décision difficile de basculer l’intégralité de nos projections en distanciel.

Le festival sera donc accessible partout en France ainsi que dans certains pays francophones. Cette adaptation nous est permise par notre partenaire CinéCapsule. Cette plateforme interactive a en effet été créée afin de promouvoir le cinéma indépendant, faire connaître de nouveaux talents, amener le cinéma directement aux spectateurs et ainsi aider les festivals de film durant la pandémie.

Pour résumer cette 23e édition BIS :

  • 34 courts-métrages
  • Une masterclass de notre parrain Pablo Pauly
  • Une rencontre avec le jury
  • Des interview exclusives
  • Des évènements off

Retrouvez ici la billetterie de ce tout nouveau format de cette 23e édition BIS !

Cette année vous avez le choix entre 3 options :

  • Tarif pass festival : 3€
  • Tarif pass festival + festibox: 8€
  • Tarif festibox seule : 5€

Qu’est-ce que la « Festibox » ?

Cette année le cocktail du festival s’adapte à la situation sanitaire et se fera sous forme de Festiboxes livrées directement au domicile de nos spectateurs habitant Bordeaux et la CUB ! Cela permet de parfaire votre expérience du festival ainsi que de mettre en avant les producteurs et restaurateurs bordelais, durement touchés par la crise sanitaire.